Des Hongrois recherchés par la police canadienne pour trafic d’êtres humains

La police canadienne est à la recherche de 10 membres d’une même famille Rom hongroise qui seraient à l’origine d’un réseau de trafic d’êtres humains. Ce ne sont pas moins de 19 hommes hongrois qui ont été réduit à l’état d’esclave au Canada. Originaires de Pápa à l’ouest de la Hongrie, on leur avait promis une vie meilleure. Très mal nourris, et retenus contre leur gré, ils se sont finalement retrouvés à travailler sur des chantiers sans être payé. La police fédérale canadienne mène des investigations avec l’aide de la police hongroise.

Voir notre dossier sur la Hongrie et le trafic d’êtres humains :

Profession : trafiquants d’êtres humains

Travailler comme esclave sur des chantiers au Canada

Interview avec Bálint Dóra, « Regional Programme Assistant » pour l’organisation inter-gouvernementale International Organization for Migration (IOM), en charge notamment de la question des nouvelles formes d’esclavage.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 + = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>