Judo, Hand, Foot : un week-end au niveau

Judo : la Hongrie sur le toit de l’Europe

La Hongrie s’est placée en tête au classement des médailles lors du championnat d’Europe de Judo qui s’est déroulé à Vienne ce week-end. Les Hongrois ont décroché 7 médailles, dont deux en or, Abigel Joo en poids mi-lourd et Anett Mészáros en poids moyen. L’équipe de France s’est classée en 6ème position avec dans ses rangs, un seul champion d’Europe, Sofiane Millous en super-léger.

Le judo magyar se porte à merveille. En plus de ses 2 championnes d’Europe, la délégation hongroise a effectué le court trajet d’Autriche auréolée de 3 médailles d’argent avec Barna Bor, Miklos Ungvari et Eva Csernoviczki tandis qu’Hedvig Karakas et Attila Ugvari sont revenus à Budapest avec du bronze autour de leur cou. De bon augure à deux ans des Jeux Olympiques de Londres.

Handball : le MKB Veszprém limite la casse

Les handballeurs du MKB Veszprém ont été battus hier après-midi dans le quart de finale aller de la Ligue des champions qui les opposaient au FC Barcelone (33-27). Avec seulement 6 buts de retard, les Hongrois ont limité les dégâts et gardent intactes leurs chances de qualification avant le match retour qui se déroulera en Hongrie, le 1er mai.

Mis à part le début de seconde période où Veszprém est revenu à 1 but (17-16), le FC Barcelone n’a jamais douté de sa victoire dans ce match. Appliqués en défense, incisifs en attaque, les Catalans ont mené la danse durant l’ensemble de la rencontre. Les Barcelonais se sont notamment appuyé sur un « grand » Juanin Garcia, auteur de 13 buts. Grâce à leur gardien Dejan Peric, décisif après la pause, les Hongrois peuvent s’estimer heureux de ne compter au final que 6 buts de retard. Le retour en Hongrie de l’enfant du pays, Laszlo Nagy (voir photo), auteur d’un match correct pour Barcelone, s’annonce bouillant.

Dans les autres rencontres, le HSV Hambourg de Bertrand Gille a battu le double tenant du titre la Ciudad Réal (26-22) tandis que, dans le duel allemand de ces quarts de finale, le THW Kiel l’a emporté sur le terrain de Rhein Neckar Lowen  d’un tout petit but (29-28). Le match de Montpellier a été déplacé suite aux perturbations du trafic aérien. Les Héraultais se rendront, dimanche en Russie, pour y affronter Tchekhov.

Articles liés :

Veszprém Barcelone, le choc européen

MKB Veszprém, un pied en quarts

Veszprém et Montpellier, valeurs sûres du hand européen

Le MKB Veszprém s’impose contre Chambéry

Hand: nouveau duel franco-hongrois en Ligue des Champions

Handball: Veszprém tranquille à Chambéry

Veszprém confirme, Szeged rate le coche

Hongrie-Espagne et l’affair Laszlo Nagy

Football : le mano à mano continue

A 6 journées de la fin, le suspense bat son plein en tête du championnat hongrois. Le FC Videoton mène le bal avec deux points d’avance sur le Debreceni VSC à l’affut du moindre faux-pas du club de Székesfehérvár.

Cette semaine, Debrecen a lancé, d’une manière spectaculaire, le sprint final. Après avoir facilement battu Nyiregyháza dans le courant de la semaine (3-0), les champions en titre ont littéralement explosé Kaposvár (5-1) dans un match à sens unique. De son côté, le FC Videoton a été tenu en échec par Ferencváros (0-0) lequel se plait à jouer le rôle de trouble fête en cette fin de championnat.

L’équipe de Debrecen, qui a accumulé de l’expérience avec son titre en 2009 et, grâce à son aventure en Ligue des Champions, cette automne, semble avoir les épaules solides et pourrait venir coiffer au finish le FC Videoton. Ces derniers compteront sur leur jeu « léché » pour éviter une nouvelle déconvenue. Le fait de ne jamais avoir été champion de Hongrie  pourrait toutefois jouer en la défaveur du club de Székesfehérvár, plus habitué au «ventre mou» du championnat qu’aux grandes batailles finales, sous la pression, pour l’obtention d’un titre.

Prochain rendez-vous, samedi avec le déplacement du FC Videoton à Kaposvár et celui du Debreceni VSC à MTK.

Retrouver le classement de la Soproni Liga

Articles liés :

« L’équipe du dimanche » en Hongrie

Zalaegerszeg joue les troubles fêtes

Soproni liga: et de cinq pour Debrecen!

Euro 2012: la Hongrie hérite des Pays-Bas et retrouve la Suède

Györ recrute fort en Belgique

L’Euro de futsal en Hongrie

4-0, tarif syndical

Hooliganisme: du rififi à Ferencvaros

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>