Chronique politique : les partis hongrois « pour les nuls » (1/5) – Jobbik

Pour les novices en politique hongroise, la rédaction a concocté une chronique pré-électorale avant le premier tour des législatives dimanche 11 avril. Une sorte de petite fiche, histoire d’avoir une idée de qui est qui et qui pense quoi, parmi les 5 principaux partis hongrois. Afin de respecter les tendances nationales, de « la droite » vers « la gauche » hongroise, nous commençons donc naturellement par Jobbik aujourd’hui.

À l’extrême droite, on ne présente plus le parti radical nationaliste Jobbik, le mouvement pour une meilleure Hongrie. Très médiatique, très présent sur la toile et la scène internationale, mais aussi très financé – de façon obscure – ce parti jeune de 7 ans se targue sans humilité d’être « le meilleur » ( littéralement « jobbik » en hongrois). Ultra-conservateur et traditionaliste, le parti eurosceptique d’extrême droite  a deux obsessions très claires : les roms et les juifs, les accusant ouvertement de mettre en danger le pays tout entier, chacun à leur manière. Voila pourquoi, concernant les Roms, Jobbik veut tuer le « problème » dans l’œuf en mettant fin aux aides sociales allouées aux tziganes.

L’étranger et la terre hongroise

Jobbik souhaiterait aussi fermer les portes de la Hongrie aux immigrés. La réalité de l’immigration active et civile n’étant pas la plus forte en Hongrie, c’est bien l’immigration des capitaux qui pose problème. Les investisseurs étrangers, les nommés « Washington », « Bruxelles » et « Tel-Aviv », viendraient piller les ressources du pays selon Jobbik, en particulier l’eau. Cette dernière, importante en Hongrie, alimente justement la théorie d’un complot juif colonisateur. Une politique pour le moins xénophobe qui aurait pour effet de faire renaître de ses cendres l’économie hongroise, notamment par un renforcement de l’agriculture locale, exclusivement par les locaux (ce secteur du programme est également repris par le grand parti de droite, la FIDESz).

Le traditionalisme religieux

Outre sa politique très radicale à l’encontre des minorités et des investisseurs étrangers, il refuse aussi le recours à l’avortement et souhaite réintégrer l’éducation religieuse à l’école. Et la recette fonctionne: si en 2006, ils ne récoltaient que 2% des voix, lors des élections européennes, la liste de l’eurodéputée Krisztina Morvai a rassemblé près de 15%. Et si, comme l’affirme son président Gábor Vona,  « Jobbik, ce sont des paroles transformées en actions« , il est à craindre que la Hongrie se replie sur elle-même.

Articles liés :

Chronique politique: les partis hongrois « pour les nuls » (5/5) – LMP

Chronique politique: les partis hongrois « pour les nuls » (4/5) – MSzP

Chronique politique : les partis hongrois « pour les nuls » (3/5) – MDF

Chronique politique : les partis hongrois « pour les nuls » (2/5) – FIDESz

A Paris, Morvai est « sympa » et Gyurcsany est Bill Gates

Jobbik craint des fraudes électorales

La Fidesz gouvernera seule : « Csak a Fidesz! »

La Magyar Garda a sa pornstar

L’antisémitisme et Jobbik à Szentendre

Jobbik ne marche pas si droit

Ce qu’il reste de la Budapest Pride

Législatives: la bataille peut commencer

« Ensemble, tout devient possible » ?

Jobbik enfin au régime de la loi sur le financement des partis

Jobbik prêt à entrer au Parlement

1956, des commémorations à l’avant-goût électoral

Le sondage déconcertant de la semaine

Orban, déja Premier ministre?

L’Europe au Jobbik!

Européennes: l’abstention et la droite

Emeutes à la manif anti Bajnai

4 Commentaire

  1. j ai la flemme de lire l article aujourd hui :-p mais c est une excellente initiative :-)
    j attends la parution des 5 articles pour les lire d un coup d un seul :-)

  2. lisbeth salender a dit :

    oui ça change du dossier sur les mangalica…

    LS

  3. quel « dossier » mangalica? vs avez du trouver ca dans un journal qui s’ennuie ferme…

  4. lisbeth salender a dit :

    justement… ca change… un site comme hulala…:-)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = 24

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>