« Bowling for Budapest »?

Certains actes manqués sont bienheureux. Jeudi dernier, un étudiant en Droit de 22 ans a été arrêté à Budapest alors qu’il s’apprêtait à tuer 21 personnes choisies au hasard. Selon un scénario déja malheureusement bien connu, il avait prévu de retourner son arme contre lui-même.

La police a reçu des informations détaillées d’une source étudiante le jour-même. Celui qui voulait devenir meurtrier aurait déclaré jeudi soir à la police: « le monde va payer pour les 22 mauvaises années de ma vie par 22 autres vies ». Selon un premier rapport, il prévoyait d’exécuter ce plan dans un centre commercial ou dans une université. Un second précise qu’il souhaitait tuer des « camarades » et un professeur de sa faculté de Droit à l’université Eötvös Loránd.

Samedi, il est en partie revenu sur ses aveux, et a nié les plans qu’il avait pourtant décrits lors de son arrestation. Le « tueur potentiel » possède un permis de port d’arme, un pistolet 9 mm Parabellum et une carte de membre dans un club de tir. Lors de la perquisition de sa chambre, la police a pu établir son admiration pour les massacres dans les universités à travers le monde. On peut s’imaginer que la récente et dernière fusillade du genre en date, qui a eu lieu à Pécs dans le sud de la Hongrie, l’a également particulièrement inspiré. Identifié « Abel S. », le jeune homme est aujourd’hui en observation psychiatrique.

Article lié:

Fusillade à l’université de Pécs

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + 6 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>