Baston à Gyöngyöspata !

Mercredi après-midi, une altercation a éclaté entre deux groupes d’individus à Gyöngyöspata. La dispute s’est rapidement changée en mêlée générale entre les hommes qui se sont armés d’outils. Trois personnes ont été légèrement blessées selon Levente Lázár, le porte-parole de la police du comitat de Heves.

Suite à un appel téléphonique, la police est arrivée en force mercredi après-midi dans le village.  D’après les informations divulguées par les forces de l’ordre, se sont deux groupes de villageois qui se seraient battus « suite à une divergence d’opinion ». Trois hommes ont été arrêtés, les causes exactes de la rixe ne sont pas encore claires, les interrogatoires sont en cours.

La bagarre n’a absolument aucun lien avec les tirs qui ont visé le maire du jobbik, Oszkár Juhász, lundi dernier, a affirmé la police. Suite à cela, la Fidesz avait demandé au maire de ne pas faire appel aux milices d’extrême-droite.

En réponse à l’attaque dont a été victime le maire de Gyöngyöspata, le président du Jobbik, Gábor Vona, avait généreusement proposé son aide à Oszkár Juhász et déclaré qu’ils allaient « se protéger les uns les autres« . En outre il avait déclaré n’avoir aucune information sur un éventuel défilé de la Nouvelle Garde Hongroise dans le village.

Sources : NOL.hu, Index.hu

Articles liés :

Les nouveaux kapos en croisade contre les assistés

Les milices n’ont qu’à bien se tenir

Premier accrochage majeur entre Roms et miliciens d’extrême-droite

La fin des milices ? Pas si sûr…

Le spectre de heurts interethniques en Hongrie

Jobbik et ses milices jouent avec le feu à Hejöszalonta

Vers une dépénalisation du port d’armes en Hongrie ?

18 Commentaire

  1. ca s`arrete pas….et si on envoyait une legion des casques bleus a’ Gyöngyöspata ? :-)

  2. c’est vraiment tres tres interressant la vie a Gyöngyöspata ^_^

  3. Combien il y a de bastons en hongrie, et dans tout l’europe… Mais forcément si c’est à gyöngyöspata, les médias doivent en profiter :)

  4. Des casques bleus munis de quel mandat ?
    Les rendőrség n’ont-ils pas un mandat?
    Les milices sans mandat sont hors la loi.
    Et plus que jamais elles occupent l’endroit.

    Gyöngyöspata :

    N’est plus prononçable que par les hongrois !
    Est désormais la cible des média.
    Tous ont probablement bien plus de choix
    Comment allons-nous expliquer ce cas?

    Zs.

  5. Quand la police ne fait plus son boulot, c’est a dire proteger les honnetes gens, le peuple a un droit inallienable a s’organiser pour se defendre. Meme si cela prends la forme de milices, lesquelles, je vous le rappelle, sont plebicitees par les magyars sur place.

    Ce principe est valable en France comme en Hongrie.

  6. encageviktor a dit :

    La seule force de l’ordre plébiscitée par le peuple qui soit valable dans une démocratie c’est la police. Mais comme tu n’aimes pas la démocratie, une milice est légitime pour toi. Alors suivant ton principe, les Roms aussi auront le droit de constituer des milices pour se défendre, car il y a des gens honnêtes chez eux aussi et des malhonnêtes chez les Magyars.

  7. encageviktor a dit :

    Les Roms ne sont pas devenus Roms par choix, en revanche les miliciens de la Garda et les membres de Jobiks le sont devenus par convictions personnelles. Et jusqu’à présent les Roms n’ont jamais été coupables de crimes contre l’humanité et de génocides ; au contraire ils en ont été victimes. En revanche l’extrème droite et des milices furent coupable de nombreux crimes au cours du siècle dernier.

  8. « La seule force de l’ordre plébiscitée par le peuple qui soit valable dans une démocratie c’est la police »

    Bla bla bla: le nouveau maire élu est du jobbik, il a été élu au suffrage universel et il soutient la milice. Le peuple a decidé, il plébiscite la milice et se fout de l’avis des bobos de Budapest dont tu fais partie.

  9. [A Rémi] C’est terrible… C’est terrible comme tu as mauvaise haleine toi. Tu devrais faire attention quand tu parles près du nez des gens parce que c’est désagréable au possible.

    (C’est arrivé près de chez vous, 4/11/1992, Benoit Poolvoerde)

  10. irgum.burgum a dit :

    Non mais… Au moment où l’Europe traverse sa plus profonde crise, et que même la France est en train de perdre ses AAA, vous pensez que cette histoire de « Giongiospata » mérite 9 commentaires? « Génocides, milices, roms, honnêtes gens, plébiscite, jobbik, extrème droite, mauvaise halaine, crimes contre l’humanité » Est-ce toujours votre principale préoccupation?
    J’ai bien l’impression que les vrais problèmes sont ailleurs.

  11. encageviktor a dit :

    irgum.burgum : crise ou pas crise, je trouve que les événements de cette petite ville ne sont pas tolérables, or ils sont de moins en moins exceptionnels en Europe, donc c’est potentiellement assez grave si tu n’oublies pas l’Histoire. Les habitants de cette ville ne sont pas tout seuls, que ce soient les Magyars ou les Roms ; ils vivent dans une démocratie, et cette dernière est aussi membre de l’UE. Ce n’est que mon point de vu, mais malheureusement les autorités nationales et/ou européenne sont un peu molles face à cette situation… Cela ne m’empêche d’être préoccuper par la crise et la crise ne m’empêche pas de réagir au reste.

    Et puis je commente aussi car je ne peux pas rester insensible face aux commentaires haineux et les allusions racistes de certains, et ceci bien que j’admette qu’il soit inutile de répondre à ce genre de propos.

    Voila, chacun ces opinions. Par contre si tu n’as pas d’opinion sur l’article, que tu le trouves inintéressant et qu’il ne mérite pas d’être commenté : et bien vas commenter ailleurs, non?

  12. Donc si je resume, j’ai mauvaise haleine et je suis un nazi. La bete immonde incarnée toussa…
    Tout ca pour avoir osé soutenir une population locale qui n’en peut plus de la criminalité tsigane et plébiscite une force qui les protege. Car c’est ca que vous refusez d’admettre: la population magyar locale, dans sa vaste majorité, plebiscite la milice qui la protege. Ca devrait vous suffire en tant que grands democrates devant l’eternel…

    « Les habitants de cette ville ne sont pas tout seuls, que ce soient les Magyars ou les Roms ; ils vivent dans une démocratie, et cette dernière est aussi membre de l’UE »

    Ils doivent donc accepter la criminalité tsigane pour faire plaisir aux gouvernement de Budapest (qui les ignoraient avant que le jobbik fasse quelque chose) et de l’Union Zeropeenne?

  13. encageviktor a dit :

    Remi, la criminalité ou plutôt la délinquance ne sont pas monopolisées par les tsiganes. Si tu étais Rom, qui sait comment tu serais. Et qui sait comment seraient ces membres de la Garda s’ils étaient Roms eux aussi.
    Le terme de « criminalité tsigane » est utilisé par Jobik pour leurs campagnes électorales, et je considère les membres de ce parti comme des nazis! C’est encore le Jobik qui stigmatise les Juifs, les Gays, les Tsiganes et les étrangers, comme le faisait les nazis : telles sont les revendications de ce partit populiste, je n’invente rien.
    Si tu ne te rends pas compte de l’intégrisme de tes commentaires, il est normal que l’on t’aide un peu.
    Quand à la milice, quand bien même elle serait plébiscitée, tant-pi pour ceux qui en sont favorables, la Hongrie ce n’est pas le Far West! En plus la milice n’a résolu aucun problème, elle n’a fait qu’en créer d’avantage, ce qui d’ailleurs l’arrange bien! En Hongrie comme dans toute l’UE, seul les Etats sont assermentés pour faire respecter la loi.
    Si tu t’obstine à croire l’inverse, après tout dis ce que tu veux, mais acceptes en les conséquences à ton égard.

  14. « Si tu ne te rends pas compte de l’intégrisme de tes commentaires, il est normal que l’on t’aide un peu. »

    Ah ah ah le gauchiste dans toute sa splendeur, tellement sur de sa superiorite au nom du camps du Bien. Amen

    « quand bien même elle serait plébiscitée, tant-pi pour ceux qui en sont favorables »

    Vraiment merci pour cet aveu. Meme si le peuple veut de ces milices pour qu’elle le defende, on les interdira au nom de la democratie.

    « Le terme de « criminalité tsigane » est utilisé par Jobik ». Hum oui en effet. Tu viens de decouvrir l’eau chaude? Cela recouvre une triste realite que tous les hongrois connaissent et que seuls les bobos de ton espece ne veulent pas voir.

  15. encageviktor a dit :

    « une triste realite que tous les hongrois connaissent et que seuls les bobos de ton espece ne veulent pas voir »
    Je t’ai déjà dit une fois qu’on a pas les même yeux Rémi. N’écris pas « tous les hongrois », car tous les Hongrois n’ont pas le même yeux que toi non plus. Si tu n’as pas de respect pour les Roms, Hongrois eux aussi même si cela te déplait, aies un peu de respect pour ceux que tu considères comme Hongrois mais qui ne se reconnaissent pas dans tes commentaires.

    D’ailleurs ce n’est pas pour rien que leur meilleurs score de Jobbik, en 2010, n’est que de 16,7%. :p

  16. « Je t’ai déjà dit une fois qu’on a pas les même yeux Rémi »

    On a surtout pas les memes oreilles a mon avis. Moi quand je demande a des hongrois ce qu’ils pensent des tsiganes, 8 fois sur 10 c’est sourires genés et puis apres 1 biere ils se lachent sur la criminalite hongroise.

    Alors je veux bien respecter les hongrois du centre ville de Budapest, ceux qui votaient SzDSz et qui maintenant votent LMP, mais bon il me parraissent autant representatif du corps electoral hongrois que les ecolos de centre ville sauce EELV ou Front de gauche en France…

  17. encageviktor a dit :

    … ok Remi!

  18. « En Hongrie comme dans toute l’UE, seul les Etats sont assermentés pour faire respecter la loi. »

    A noter que le Canada semble penser que les citoyens doivent être à même de faire respecter la loi. Je suis confiant que ce genre de législation traversera l’Atlantique.

    http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2011/11/20111122-142939.html

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 × = 24

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>