Bajnai garde le cap

Gordon Bajnai

Hier, des députés du MSzP ont demandé publiquement à ce que Gordon Bajnai revienne sur ses promesses et accepte d’être nommé à la tête du parti aux prochaines élections. Il briguerait ainsi un second mandat de Premier Ministre, mais pour la première fois élu par le peuple. Le parti socialiste choisira officiellement son leader pour le poste de Premier Ministre lors de son prochain congrès, le 12 décembre.

Bajnai, qui a été désigné par l’Assemblée après la démission de Gyurcsany en avril dernier, avait accepté le poste en promettant de ne pas se présenter aux élections du printemps 2010. Dans une interview donnée à MTI, il affirme qu’il ne changera pas de cap et qu’il s’en tiendra à sa parole :

« Nous sommes au milieu de notre travail et j’ai besoin de m’y consacrer entièrement. Ce n’est pas pour les prochaines élections qu’il faut redresser la Hongrie, mais en vue des 10 ou 15 prochaines années » a-t-il dit, en faisant référence au fait que son gouvernement est, comme il l’a lui même dit, un gouvernement de crise dont le but n’est pas d’appliquer des mesures en vue de séduire les électeurs, mais de faire au mieux pour sortir le pays d’une situation économique assez désastreuse, peu importe les coûts électoraux.

Le Premier Ministre a ajouté que le gouvernement et ses membres allaient maintenant devoir faire des choix politiques qui vont sérieusement ternir leurs chances de se présenter aux prochaines élections; des choix toutefois qu’ils s’avèrent absolument nécessaires de faire dans l’intérêt du pays, selon lui.

Gordon Bajnai, qui est indépendant de tout parti politique, même si proche du MSzP, a été nommé en qualité d’expert, prêt à prendre certaines décisions nécessaires ne plaisant pas forcément aux électeurs. Ce qui le rend éjectable au moment des dites élections puisqu’a priori, ne fait pas parti du MSzP. Une façon pour le MSzP de pouvoir profiter d’une année de répit et de se présenter plus propres aux élections, en pouvant toutefois, si jamais Bajnai s’avère être un atout électoral, tirer profit de son succès (économique, politique ou populaire…). Ce qui semble avoir été le cas puisque certains députés MSzP et même l’un des ministres du gouvernement, Imre Szabo, impressionnés par ses résultats, tentent de faire revenir Bajnai sur ses promesses. Considérant qu’il serait le meilleur candidat MSzP face aux autres partis et notamment face au Fidesz, ces députés voudraient qu’il se mette en lice pour les élections de l’année prochaine.

Nous pouvons saluer l’exploit de ces quelques députés qui veulent faire rentrer Bajnai dans la course électorale en le faisant briser sa promesse d’actuel Premier Ministre: ne pas se présenter aux élections de 2010. En voulant doter leur parti d’une certaine crédibilité par la nomination de Bajnai ils obtiendraient un résutat contradictoire: un candidat crédible, qui revient sur ses promesses. Ou peut-être est-ce l’apanage de tout bon Premier Ministre? En tout cas, bravo!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 − = 8

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>