Après Pál Schmitt, c’est Lajos Bokros qui est accusé de plagiat !

Décidément le plagiat semble être une habitude chez les politiciens hongrois. Après le président Pál  Schmitt, sur qui pèsent de lourds soupçons, c’est Lajos Bokros, membre du défunt parti conservateur MDF, eurodéputé et ancien ministre des Finances, qui est accusé d’avoir triché pour sa thèse de doctorat. Étonnamment, ce n’est pas l’opposition mais son propre camp qui l’accuse, en effet les attaques proviennent du JeSz, avorton du MDF.

Malgré sa tête de moustachu sympathique et débonnaire, Lajos Bokros est l’un des hommes les moins aimés de Hongrie pour avoir introduit le fameux « paquet Bokros », un condensé de réformes excessivement libérales et terriblement impopulaires. Son parti, le MDF (le Forum Démocrate Hongrois) fut dans les premières années poste-communistes le parti le plus important en Hongrie, pour connaître ensuite un déclin rapide qui a abouti à sa dissolution en 2011. Dans ses derniers soubresauts, le MDF avait tenté de se donner un coup de jeune, sans succès. Son successeur, le parti Jólét és Szabadság (prospérité et liberté), le JeSz, à prononcer comme le « Yes » anglais, peine à décoller.

Chose surprenante, ce n’est pas l’un de ses nombreux ennemis politiques qui a vendu la mèche, mais le propre camp de Bokros. En effet, le « U21 », l’organisation de jeunesse du JeSz a publié de lourdes accusations sur son site internet la semaine dernière. Bokros qui a étudié à l’Université Karl Marx de Budapest (aujourd’hui, l’Université Corvinus) est parti une année suivre les cours de l’Université d’État du Panama dans le cadre de son doctorat. Plus tard, il a publié une thèse de doctorat portant sur l’économie des pays d’Amérique Centrale.

En 1995, Bokros avait déjà fait l’objet d’accusations et l’Université du Panama avait d’ailleurs affirmé dans une lettre officielle n’avoir jamais eu d’étudiant portant le nom de Bokros. Selon le politicien, il a pu partir là-bas car il a réussit à apprendre parfaitement l’espagnol en 6 mois. Les accusations portent d’ailleurs principalement sur ses connaissances linguistiques car dans sa thèse il mentionne parmi ses sources plus de 40 ouvrages spécialisés en espagnol qu’il affirme avoir lu, ce qui est impossible selon ses détracteurs. Le JeSz a d’ailleurs interrogé plusieurs spécialistes de l’espagnol selon lesquels il est impossible de lire une telle quantité de textes de ce type après 6 mois d’étude de la langue.

Lors des premières accusations, il y a 17 ans Bokros avait été capable de se défendre en espagnol, il possède donc effectivement une solide connaissance de la langue mais, bizarrement, l’affaire avait été soudainement étouffée. Les membres du JeSz ont adressé une demande à l’université Corvinus pour que des démarches semblables à celles qui sont entreprises pour vérifier l’authenticité de la thèse de Pál Schmitt soient prises et ont également appelé le Ministre des Affaires Étrangères pour qu’il prenne contact avec l’université panaméenne.

Cette affaire serait-elle une preuve de l’intégrité du JeSz, ou plutôt le résultat de ses conflits internes ? Beaucoup de questions restent ouvertes, mais à l’accusation selon laquelle il aurait acheté sa thèse pour 50 dollars, Lajos Bokros a rétorqué que cela lui aurait été difficile étant donné qu’il l’a défendu à Budapest.

Sources : Magyar Hírlap, Index, jesz.hu

Articles liés :

Orban pousse le président Pal Schmitt vers la sortie

MDF – Jesz : faire du neuf avec du vieux

Chronique politique: les partis hongrois « pour les nuls » (3/5) – MDF

SzDSz – MDF : l’alliance de circonstances

2 Commentaire

  1. 50 dollars pour un these ??!!!..assez bon marche’ je dirais…ce qu`il prouve bien qu`il se connait en finance et en transactions au noir :-)

  2. au fait j ai jamais compris pqui il est parti faire ses etudes a’ Panama alors qu`il avait etudie’ aupres de l`Universite’ Karl Marx…il aurait du faire son doctorat a’ L`Havane…:-)

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


7 × = 14

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>