1500 adhérents quittent le MSZP pour rallier le nouveau parti de Gyurcsány

Dans un article paru mercredi dernier, le Népszabadság nous informe que plus de 4000 personnes sont entrées dans la « Démokratikus Koalició » (la Coalition Démocratique), le nouveau parti de l’ancien premier ministre Ferenc Gyurcsány. Parmi elles, 1500 personnes ont quitté le parti socialiste MSZP pour rejoindre la nouvelle formation politique.

Le parti, officiellement créé le 22 octobre, semble recevoir le plus de soutiens à Budapest et dans les départements de Szabolcs-Szatmár, Baranya et Veszprém. Selon une statistique de l’institut Tárki, près de 4% des électeurs potentiels seraient prêts à soutenir le nouveau parti.

Les fans de « Feri » se sont lancés dans une importante campagne pour recruter de nouveaux membres qui durera jusqu’à la mi-décembre. La Coalition Démocratique organisera un grand congrès fin janvier pour faire le point sur sa situation.

Hormis quelques figures importantes du MSZP qui ont quitté le parti pour suivre Gyurcsány dans sa croisade anti-Orbán, la saignée annoncée par l’ancien premier ministre n’a pas eu lieu et la Coalition Démocratique ne remet pas en cause l’existence du parti socialiste.

Sources : Népszabadság, hvg.hu

Articles liés :

Un procès qui renforcerait Gyurcsany ?

Gyurcsány marque des points au sein du parti socialiste

La politique anti-corruption tourne à la chasse aux sorcières

Ferenc Gyurcsány, « le cul entre deux chaises »

Chez les socialistes, le patron c’est Gyurcsany

Gyurcsany s’entête à vouloir réincarner l’opposition

M. Gyurcsany appelle à un référendum contre la future Constitution

Gyurcsany prêt à riposter (juin 2010)

Gyurcsany contre attaque (avril 2010)

Chronique politique: les partis hongrois « pour les nuls » (4/5) – MSzP

Avec Mesterhazy, le MSzP a trouvé son « martyr »

2 Commentaire

  1. genre c’est etonnant ^_^
    4000 c’est meme deja enorme !
    4000 personnes qui n’ont ou pas de memoire ou une excellente memoire car ils ont ou esperent profiter d un systeme a la Gyurcsány !

    enfin, l’actuel orban ne peut pas non plus se vanter de faire beaucoup mieux :-/

    blanc bonnet ou bonnet blanc ! ^_^

  2. Pourquoi les politiques hongrois et francais ne savent pas tourner la page une fois qu’ils ont ete premier ministre. En Grande Bretagne et en Allemagne, les premiers ministre et chancelier une fois battu quittent la lumiere et tournent la page (Tony Blair et Brown n’ont plus de fonctions politiques et Milliband est maintenant a la tete du parti contre Cameron qui n’a jamais eu de fonction d’envergure avant d’etre premier ministre. En Allemagne Schroder et Kohl ont disparu de la vie politique ). La Hongrie partage avec la France, le difficile renouvellement des politiques, Orban premier ministre il y a quelques annees, est reste a la tete de la Fidesz pour redevenir premier ministre, et il semble que Gyurcsanyi suit la meme voie. La France a eu Chirac premier ministre, puis 4 fois candidat a la presidentielle, Mitterand 3 fois candidat egalement et la liste est longue. Un peu de sang neuf ferait le plus grand bien aux 2 pays….

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 × 2 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>