« Les Hongrois sont par nature politiquement incorrects »

« Les Hongrois sont par nature politiquement incorrects »

4 mars 2015

Dans son discours sur l’état de la nation tenu vendredi 27 février, le Premier ministre Viktor Orban a réaffirmé sa volonté de bâtir une société non-libérale fondée sur le travail, dans laquelle aucun individu ne peut prendre le pas sur la nation.

Franc suisse : on dit « merci Viktor Orbán ! »

Franc suisse : on dit « merci Viktor Orbán ! »

20 janvier 2015

L’envolée du franc suisse pourrait avoir des conséquences catastrophiques en Pologne et en Croatie. Pas en Hongrie, où les endettés en devise sont protégés par la loi.

Porte-monnaie hongrois 2/4 : « Mes parents ne peuvent pas me soutenir financièrement »

Porte-monnaie hongrois 2/4 : « Mes parents ne peuvent pas me soutenir financièrement »

4 mars 2015

Dans le cadre d’un cours de français au Kollégium Saint Ignace de Budapest (Szent Ignác Jezsuita Szakkollégium), les étudiants ont mené une série d’interviews inspirés de la rubrique « Votre porte-monnaie au rayon X » de Rue89. Pour comprendre le quotidien des Hongrois, les étudiants sont allés à leur rencontre pour décortiquer leurs revenus et leurs dépenses.

Paks : un accord secret défense

Paks : un accord secret défense

4 mars 2015

Mardi, le Parlement hongrois a voté en faveur du prolongement de la durée pendant laquelle l’accord nucléaire avec la Russie devra rester secret, de 15 à 30 ans. L’accord russo-hongrois porte sur l’agrandissement de la centrale nucléaire de Paks, financé à 80% par un prêt de la Russie de 10 milliards d’euros.

Porte-monnaie hongrois 2/4 : « Mes parents ne peuvent pas me soutenir financièrement »

Porte-monnaie hongrois 2/4 : « Mes parents ne peuvent pas me soutenir financièrement »

4 mars 2015

Dans le cadre d’un cours de français au Kollégium Saint Ignace de Budapest (Szent Ignác Jezsuita Szakkollégium), les étudiants ont mené une série d’interviews inspirés de la rubrique « Votre porte-monnaie au rayon X » de Rue89. Pour comprendre le quotidien des Hongrois, les étudiants sont allés à leur rencontre pour décortiquer leurs revenus et leurs dépenses.