Transparency International juge la corruption en Hongrie « très préoccupante »

Transparency International juge la corruption en Hongrie « très préoccupante »

27 janvier 2016

La Hongrie a obtenu un score de 54 points sur 100, en recul par rapport aux deux années précédentes (54 points). Elle se situe à la 50e place du classement, aux côtés de deux de ses voisines, la Slovaquie et la Croatie. La Pologne est en revanche loin devant, à la 30e place des pays les moins corrompus, tandis que la Roumanie est 58e.

En Hongrie, pas de commerce le jour de la messe !

En Hongrie, pas de commerce le jour de la messe !

20 avril 2015

Voilà un mois que la nouvelle réglementation sur la fermeture des commerces le dimanche est entrée en vigueur en Hongrie. Alors que la loi Macron en France a relancé le débat sur la libéralisation des jours d’ouverture des magasins, la Hongrie se range parmi les pays les plus restrictifs sur ce sujet.

Analyse – Aux racines du populisme en Hongrie

Analyse – Aux racines du populisme en Hongrie

9 février 2016

On pourrait penser que dans une société si paupérisée, la gauche politique devrait être capable de capter l’attention des électeurs par une rhétorique économique de classe. Cependant, cette narration est absente en Hongrie. Les socialistes ont rejeté un tel vocabulaire pensant qu’il est un rappel embarrassant de leur passé dictatorial. Les libéraux, qui ont superposé leur idéologie sur celle des socialistes, ne pensent naturellement pas en termes de classe.

Viktor Orbán n’a pas oublié l’anniversaire de Giscard

Viktor Orbán n’a pas oublié l’anniversaire de Giscard

3 février 2016

Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a envoyé ses félicitations à l’ancien président de la France Valéry Giscard d’Estaing, à l’occasion de son 90ème anniversaire. « Nous nous souvenons de vous comme un grand président de la France, qui a toujours traité les questions relatives à la Hongrie et aux Hongrois avec respect et amitié ».

Analyse – Aux racines du populisme en Hongrie

Analyse – Aux racines du populisme en Hongrie

9 février 2016

On pourrait penser que dans une société si paupérisée, la gauche politique devrait être capable de capter l’attention des électeurs par une rhétorique économique de classe. Cependant, cette narration est absente en Hongrie. Les socialistes ont rejeté un tel vocabulaire pensant qu’il est un rappel embarrassant de leur passé dictatorial. Les libéraux, qui ont superposé leur idéologie sur celle des socialistes, ne pensent naturellement pas en termes de classe.